Les Beautés du Web...

Je reconnais qu'un titre pareil peut facilement nourrir l'espoir de mater des merveilles exotiques. Ce n'est certes pas désagréable mais pas question pourtant d'exhiber les plus jolie filles du monde sur cette page, ce site n'est pas un calendrier de pneus. Et pour un radioamateur, il existe d'autres types de beautés, plus techniques.

Un exemple parmi d'autres: Google Earth. Connaissez-vous sa fonction "Afficher le profil d'élévation" ? C'est l'occasion de la découvrir car elle offre à l'OM intéressé par les VHF/UHF une possibilité extrêmement intéressante. Grâce à elle, on s'aperçoit d'un coup d'oeil à quel point le relief peut être accidenté entre deux stations et pourquoi établir des communications VHF ou UHF entre elles est éventuellement difficile voire impossible.

Prenons par exemple le trajet entre mon QRA et une hypothétique station près du Casino de Namur, autrement dit au pied de la Citadelle mais après en venant de chez moi. La distance n'est pas énorme: moins de 38 km. Etant très bien situé sur un des points les plus hauts de la région, je contacte couramment en 2M des stations à 70...100 km et ce avec une puissance modérée (25 W HF). On peut donc penser que cette liaison ne va poser aucun problème. C'est sans compter avec un élément capital: le relief du terrain entre les deux stations et les obstacles éventuels. La fonction "Profil d'élévation" de Google Earth va le révéler immédiatement. Voici comment utliser cette fonction.

Dans le panneau latéral, à l'onglet "Aller à" du volet "Recherche", introduire les coordonnées ou l'adresse du point de départ (dans le cas présent mon adresse). Ensuite, introduire les coordonnées ou l'adresse du point d'arrivée. Enfin, à partir du menu "Ajouter", tracer un "Trajet" entre ces deux points et l'enregistrer. Ceci affiche la ligne rouge visible sur la copie d'écran ci-dessous. En cliquant avec le bouton droit au-dessus de cette ligne, on peut choisir d'afficher le "Profil d'élévation" et le tour est joué. Magique, non?  

ON4LCQ-Namur 01 Thmb                      

Une remarque: le point à gauche du profil est toujours le point de départ et celui à droite toujours celui d'arrivée. Donc si nous étions partis, pour tracer la ligne, de la station de Namur vers la mienne, l'écran principal -la carte- aurait gardé la même apparence. MAIS dans le profil d'élévation, Namur aurait été à gauche et ma station à droite, autrement dit l'inverse. Ce n'est pas grave mais c'est trompeur.

Avec ce profil de terrain, on peut apprendre quantité de détails intéressants. La distance réelle, les altitudes, la déclivité moyenne, etc. Mais surtout, on peut se rendre compte du premier coup d'oeil si le trajet est parsemé d'obstacles ou si on se trouve en "visée optique", la rotondité de la terre mise à part. Très souvent, on trouve des obstacles sur le trajet: sont-ils proches ou éloignés, quelle est leur hauteur éventuelle, leur nature ?

On peut zoomer -dans la fenêtre "carte"- sur un point, une portion du trajet que l'on aura pointé dans la fenêtre "Profil". A vous maintenant d'expérimenter cette fonction et d'essayer d'en tirer le maximum dans le but d'améliorer votre station ou d'accroître le plaisir que vous en retirez.

A ce propos, il existe sur le Web -qui regorge décidément de beautés- des outils permettant de calculer la portée théorique d'une émission en fonction de la puissance mise en oeuvre, des gains d'antennes d'émission et de réception, et surtout des obstacles, de leur hauteur, de leurs distances, etc. Je téléchargerai prochainement quelques outils de ce genre ou du moins des liens permettant de les télécharger depuis leur emplacement sur le Web.

J'espère que cette page aura fait découvrir à quelques uns d'entre vous une des beautés cachées du Web. Et si vous voulez vraiment admirer des beautés d'un autre style, je pense que vous n'avez pas besoin de mes conseils !

73 amicales,

Raymond

{jcomments on}

Timber by EMSIEN-3 LTD